La 5e vague, tome 3 : la dernière étoile de Rick Yancey

Publié le par Walpurgis

SF jeunesse

Grand format

Traducteur : Francine Deroyan

Edition : Robert Laffont

Date de parution : 2016

Nombre de pages : 418 pages

1re vague : Extinction des feux.
2e vague : Déferlante.
3e vague : Pandémie.
4e vague : Silence.
À l'aube de la 5e vague...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis d'abord par les Autres, et maintenant par eux-mêmes.
En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime : sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.

La dernière étoile clôt donc la trilogie de La 5e vague en répondant aux interrogations des lecteurs. Par une histoire dynamique et les différents points de vue des personnages, Rick Yancey nous fait tourner les pages avec intérêt. Encore une fois, Ringer prend l'ascendant dans ce tome, reléguant Cassie et Ben en seconds rôles de luxe. Quant à Evan Walker, il fait de la figuration. Je ne regrette pas forcément ce choix puisque le personnage de Ringer est celui qui me parle le plus. Cassie reste assez agaçante avec ses remarques sur le charme d'Evan. Heureusement, on n'échappe à l'ambiance romance qui imprégnait le premier tome. C'est dans les derniers chapitres que j'ai vraiment aimé l'état d'esprit de Cassie et que son personnage prend toute son ampleur.

Niveau action, le lecteur est bien servi. Les héros sont en alerte constante et surtout leurs motivations les entraînent à faire des choix périlleux. L'humanité est ce qu'ils cherchent à conserver, et spécialement leur humanité. Difficile à faire dans un monde où les Autres ont ancré la suspicion et le désespoir. C'est aussi l'occasion de découvrir les motivations des aliens notamment par les explications de Vosh. Je ne sais pas si l'auteur a voulu laisser le lecteur interpréter les agissements des extra-terrestres mais du fait, leurs motivations restent floues. On comprend qu'ils veulent préserver la Terre mais pourquoi éradiquer tous les humains ? Pour revenir au mythe du paradis ? Les aliens semblent alors se substituer à Dieu. De plus, on sait que ce n'est pas la première planète à subir ce sort... Et la colonisation n'est pas de la partie non plus. Leur stratégie semble bien compliquée et tordue pour ça. Au final, on reste sur la même impression que dans le tome 1, pourquoi ne pas tout anéantir d'un coup ? On pourrait croire que cela les amuse, comme jouer aux échecs.

Le point fort du livre réside dans le final. Une fin héroïque et tragique à la fois qui m'a beaucoup plu. Une certaine poésie émane de ces chapitres par les pensées d'un personnage. Et comme l'humain est indissociable de l'espoir, les tous derniers moments nous montrent l'avenir qui pourrait attendre l'humanité.

En conclusion, Rick Yancey nous a livré une trilogie intéressante à l'écriture immersive. Je regrette juste que les motivations des aliens ne soient pas très claires, ça gâche un peu ce final qui reste toutefois réussi.

 

Publié dans SF

Commenter cet article

Frankie 06/03/2017 19:41

Comme tu as lu ma chronique tu sais que ce flou concernant les intentions et les motivations des aliens m'a laissée aussi insatisfaite. Mais dans l'ensemble ça aura été une bonne conclusion à la trilogie et surtout pour Ringer :)

Walpurgis 07/03/2017 11:35

Nos ressentis sont très proches ! Et je suis contente de ne pas être la seule à apprécier Ringer car la majorité semble préférer Cassie.