L'étrangleur de Cater Street d'Anne Perry

Publié le par Walpurgis

Policier victorien

Format poche

Edition : 10/18

Collection : Grands détectives

Date de parution : 1997

Nombre de pages : 382 pages

Suffragette avant l'heure, l'indomptable Charlotte Ellison contrarie les codes et manières victoriens et refuse de se laisser prendre aux badinages des jeunes filles de bonne famille et au rituel du tea o'clock. Revendiquant son droit à la curiosité, elle parcourt avec intérêt les colonnes interdites des journaux dans lesquels s'étalent les faits divers les plus sordides. Aussi bien le Londres des années 1880 n'a-t-il rien à envier à notre fin de siècle : le danger est partout au coin de la rue et les femmes en sont souvent la proie. Dans cette nouvelle série « victorienne », la téméraire Charlotte n'hésite pas à se lancer dans les enquêtes les plus périlleuses pour venir au secours du très séduisant inspecteur Thomas Pitt de Scotland Yard.

Avec ce livre, Anne Perry inaugure les aventures de Charlotte et Thomas Pitt. Ce roman a la particularité de se concentrer sur différents personnages plutôt que sur l'enquête en elle-même.

Un étrangleur sévit dans le quartier où vit la famille Ellison. Famille bourgeoise typique, les deux plus jeunes filles, Charlotte et Emily se détachent par leur liberté d'esprit. Charlotte dont on suit les réflexions, se passionne rapidement pour l'enquête, troublée par l'inspecteur Pitt. Grâce à lui, elle découvre tout un univers inconnu et plus dangereux que son cocon familial. On s'attache rapidement à Charlotte, à son intelligence et à son impertinence.

L'enquête, bien qu'en arrière-plan, va semer le trouble au sein de cette famille. Secrets, soupçons, jalousie... Les femmes de la famille vont prendre en grippe les deux hommes du foyer : Edward, le père et Dominic, le gendre. Finalement, c'est une remise en cause de la société patriarcale qui prend naissance. Si la bourgeoisie est bien décryptée, le lecteur prend connaissance de l'aristocratie via le personnage d'Emily.

La plus jeune des filles, entichée d'un lord, va découvrir un monde avec d'autres codes. Personnage peu sympathique de par son ambition, Emily est une fille déterminée et assez agaçante à cause de son intérêt pour Ashworth.

L'autre intérêt de l'histoire est la relation naissante entre l'inspecteur et Charlotte. Des gestes, des mots subtils, des regards, le tout très policé mais absolument charmant. L'inspecteur reste assez en retrait mais ses apparitions laissent deviner un charisme évident.

Enfin l'atmosphère du roman est un réel plaisir à découvrir. j'aime beaucoup l'ambiance de l'ère victorienne et là elle est habilement utilisée entre un côté inquiétant et un côté plus tea'o'clock.

J'ai donc passé un bon moment avec ce roman. Certes, l'enquête est classique mais la peinture de la société victorienne est intéressante. Quant à l'héroïne, Charlotte, je l'ai beaucoup aimé. Je lirai sans doute d'autres aventures de Charlotte.

 

Publié dans Policier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Frankie 24/01/2017 11:20

Contente que ce premier tome t'ait plu, il m'avait charmé aussi. D'ailleurs je vais lire le tome 2 très bientôt (il serait temps :)).

Walpurgis 24/01/2017 18:26

Mieux vaut tard que jamais! Je ne sais pas quand je continuerai mais j'ai aimé les personnages principaux même si l'histoire reste classique.

Arieste 24/01/2017 05:34

Charlotte et Thomas ! Si j'aime tant la période victorienne, c'est grâce à eux ! Je n'ai pas lu toute la série mais j'aime beaucoup. Bonne continuation de la découverte :)

Walpurgis 24/01/2017 18:25

J'adore l'ambiance victorienne et c'est grâce à ses nouveaux contes de Noël que j'ai découvert Anne Perry. D'ailleurs, je crois bien qu'il y a une enquête avec Emily. Même si ce n'est pas une priorité, je continuerai la série avec plaisir.