Les aventures de Huckleberry Finn de Mark Twain

Publié le par Walpurgis

Roman jeunesse d'aventures

Format poche

Traducteur : André Bay

Edition : GF Flammarion

Date de parution : 1999

Nombre de pages : 344 pages

Les Aventures de Huckleberry Finn débutent par le retour du père de Huckleberry. Ce dernier, cupide, violent et alcoolique, a appris la découverte du trésor par les enfants lors de leurs démêlés avec Joe l'Indien. Il souhaite donc récupérer son fils, qu'il avait abandonné.

Après ma déception à la lecture de Tom Sawyer, je me suis tout de même motivée pour la lecture de Huckleberry Finn et bien m'en a pris, j'ai retrouvé l'ambiance que j'aimais.

L'aventure reprend là où la précédente histoire se terminait. Huckleberry Finn est pris en charge par la veuve Douglas qui souhaite le "civiliser". Mais Huck a toujours été un vagabond épris de liberté et malgré le confort de sa nouvelle vie, il est insatisfait mais heureusement, il vit des aventures avec ses camarades de jeux.

Lorsque son père revient, sa nouvelle vie est chamboulée et bientôt Huck se retrouve à naviguer avec Jim, un esclave en fuite de sa connaissance. Ensemble, ils vont vivre des aventures périlleuses mais aussi passer des moments paisibles. C'est l'occasion pour Mark Twain d'aborder la question de l'esclavage. A travers ce voyage dans le sud des Etats-Unis, les circonstances vont faire réfléchir Huck. Les rencontres souvent malveillantes vont le faire réfléchir sur la notion du bien et du mal. De plus, la situation de Jim, qui est un esclave en fuite, va lui causer de grands troubles. Huck aimant profondément Jim, il ne peut se résoudre à le dénoncer.

Ce roman parle de choses sérieuses et ne cache pas la violence de l'époque : père alcoolique et violent, vendetta sans fin, charlatanisme, escroquerie, banditisme... La face obscure du sud éclate au grand jour. Si je me suis intéressée à l'histoire, j'ai commencé à m'essouffler à l'arrivée des deux escrocs "nobles" et ensuite à l'apparition de Tom Sawyer, personnage trop fantasque pour moi.

Au final, je me suis attachée à Huckleberry Finn et à son voyage sur le Mississippi. Ce roman donne une envie de liberté et de voyages. Dommage que la deuxième partie soit moins attrayante.

 

Publié dans Jeunesse

Commenter cet article