Le K de Dino Buzzati

Publié le par Walpurgis

Recueil de nouvelles

Format poche

Traducteur : Jacqueline Remillet

Edition : Le livre de poche

Date de parution : 1986

Nombre de pages : 380 pages

Un recueil de 50 nouvelles mêlant analyse du genre humain et fantastique : lorsque le vieux Stefano rencontre enfin le K, le squale qui doit le dévorer, il découvre que le monstre l'a poursuivi sur toutes les mers du monde, non pour le dévorer, mais pour lui remettre la perle merveilleuse " qui donne à celui qui la possède fortune, puissance, amour et paix de l'âme ".

Le K est le titre de la première nouvelle de l'ouvrage mais au final c'est une cinquantaine de contes que nous offre Dino Buzzati. Des histoires basées sur le genre humain, leurs peurs, leurs espoirs, leurs désillusions. Buzzati s'est inspiré de sa vie, se mettant en scène parfois mais aussi du quotidien. Le lecteur peut tout à fait s'identifier aux personnages mis en scène.

Via ce recueil, c'est l'absurdité de nos réactions face à la vie que nous présente Buzzati. En choisissant une veine fantastique pour beaucoup de ses nouvelles, il pointe du doigt les chimères après lesquelles on court : obsession matérielle, amour de l'argent, bonheur irréaliste, amour déraisonnable... Tout ça en oubliant que la mort nous attend au terminus de notre vie et notre vie aura été vécue en oubliant l'essentiel.

Toutes les nouvelles ne m'ont pas conquise mais son style très métaphorique sert parfaitement son propos. Rien que la première nouvelle nous interpelle sur le gâchis que l'on fait de nos vies. Ce recueil nous offre peu d'espoir sur l'homme mais paradoxalement, il célèbre aussi la vie dans ce qu'elle a de plus merveilleux. Pourquoi se créer des besoins alors que la vie est belle dans sa simplicité ?

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sophie 02/01/2017 18:05

À l'époque j'avais adoré (lu au collège). Surtout la dernière nouvelle je crois, Iago.

Walpurgis 02/01/2017 19:09

Moi, ça dépendait vraiment des nouvelles. Iago, j'ai bien aimé tout comme Le K, Douce nuit ou encore Un Amour trouble.

Zina 26/12/2016 11:32

Je l'ai dans ma PAL et ton avis me le rend encore plus intéressant !

Walpurgis 26/12/2016 12:05

C'est très bien fait sur les sentiments humains mais je n'ai pas tout aimé. Tu me diras si tu le sors de ta PAL.