Carmilla de Sheridan Le Fanu, illustré par Isabelle Mazzanti

Publié le par Walpurgis

Roman fantastique

Format album

Traducteur : Gaïd Girard

Edition : Soleil

Collection : Métamorphose

Date de parution : 2014

Nombre de pages : 192 pages

COUP DE COEUR !!!

Dans un château de la lointaine Styrie, au début du XIXe siècle, vit une jeune fille solitaire et maladive.
Lorsque surgit d'un attelage accidenté près du vieux pont gothique la silhouette ravissante de Carmilla, une vie nouvelle commence pour l'héroïne. Une étrange maladie se répand dans la région, tandis qu'une inquiétante torpeur s'empare de celle qui bientôt ne peut plus résister à la séduction de Carmilla... Un amour ineffable grandit entre les deux créatures, la prédatrice et sa proie, associées à tout jamais " par la plus bizarre maladie qui eût affligé un être humain ".

On connaît plus Dracula de Bram Stoker que Carmilla de Sheridan Le Fanu et pourtant ce dernier est précurseur. Pour les 200 ans de la naissance de Le Fanu, Carmilla a été réédité dans une nouvelle traduction et illustré par Isabelle Mazzanti. Un superbe livre qui devient un bel objet à exposer dans sa bibliothèque.

Dans ce roman, on retrouve les codes de la littérature gothique : paysages sombres voire menaçants, solitude d'une jeune fille, perte d'un être cher... Laura, l'héroïne, est affligée par la perte d'une fille de son âge qu'elle devait rencontrer mais un évènement va la sortir de sa tristesse. Suite à un accident, une mystérieuse jeune fille, Carmilla, doit vivre à ses côtés.

Ce qui étonne, c'est la liberté de ton de l'auteur. L'amour entre Laura et Carmilla est évident. Et même si on est loin de l'érotisme, la tendresse est bien là. Vraiment, je suis surprise que ce livre n'ait pas été censuré à l'époque.

Cette relation est un bonheur pour Laura malgré quelques zones d'ombre autour de son amie. Toutefois, l'inquiétude rôde toujours. Bientôt, des jeunes filles se meurent aux alentours, quant à Laura, elle tombe sous le coup d'une langueur inexplicable.

Si le lecteur n'est pas surpris le moins du monde par la suite des évènements, on reste happé par l'histoire et son déroulement. L'ambiance est juste magnifique, gothique à souhait. La psychologie des personnages est réussie, frôlant la folie pour certains.

Ce roman n'a pas pris une ride et cette édition le magnifie avec les illustrations qui collent à l'atmosphère, montrant la nature réelle de Carmilla. Un très beau cadeau à faire ou à s'offrir !

 

Publié dans Coups de coeur

Commenter cet article

Mr K 19/12/2016 12:38

Quelle belle édition tu as là! Je suis jaloux! ;)
Superbe lecture que ce roman, c'est fou comme le temps qui passe n'a pas eu de prise sur lui.

Walpurgis 19/12/2016 19:08

Oui c'est incroyable de se dire que ça a été écrit au XIXe !
Mon édition est sublime en effet !