Les Rougon-Macquart, tome 4 : La conquête de Plassans d'Emile Zola

Publié le par Walpurgis

Classique

Format poche

Edition : Le livre de poche

Date de parution : 2010

Nombre de pages : 508 pages

Les Mouret vivent tranquillement à Plassans jusqu'au jour où arrive un locataire, l'abbé Faujas. Petit à petit, celui-ci va troubler la tranquillité de la famille et du village.

J'aime retrouver Zola et sa peinture au vitriol de la société de son époque. Cette fois-ci, c'est le clergé que Zola a dans sa ligne de mire en la personne de l'abbé Faujas.

Cet homme bâti comme un paysan, austère et secret arrive chez les Mouret, accompagné de sa mère. Risée du village, il va se créer une crédibilité et se trouver des appuis. Influençant Marthe qu'il transforme en exaltée de la religion, il conquiert le coeur de la ville.

Ce roman c'est une descente aux enfers dont l'instigateur est l'abbé Faujas et les victimes sont les Mouret. Le lecteur voit la tragédie s'approcher jusqu'au final saisissant.

L'abbé Faujas est un personnage détestable, maléfique même. Telle une pieuvre, il étend ses tentacules sur Plassans, aidé par les Rougon. Et de même qu'il conquiert Plassans, il s'empare, aidé de sa famille, des biens des Mouret.

C'est donc un roman sombre et tragique que nous propose Zola. Délaissant les longues descriptions, l'auteur nous plonge dans l'action où le lecteur assiste à quelque chose d'irrémédiable.

J'ai vraiment aimé ce tome et cela me conforte pour continuer la saga des Rougon-Macquart.

 

Publié dans Classique

Commenter cet article