L'autre côté du rêve d'Ursula Le Guin

Publié le par Walpurgis

Roman SF

Format poche

Edition : Le livre de poche

Collection : Science Fiction

Date de parution : 2002

Nombre de pages : 220 pages

Lorsque George Orr dort, il rêve, comme tout un chacun. Mais lorsqu'il se réveille, au contraire de ce qui se passe habituellement, il découvre que ses rêves ont changé le monde.
Et parce qu'il lui arrive aussi de faire des cauchemars, le monde réel se retrouve ravagé par des guerres nucléaires et envahi par des extraterrestres. George Orr doit-il se débarrasser d'un aussi terrifiant pouvoir ? Ou bien doit-il l'utiliser dans l'intention redoutable d'améliorer le sort des humains ?

Après la disparition en bibliothèque de mon U pour l'ABC imaginaire, j'ai trouvé son remplaçant en choisissant une grande dame de la fantasy et de la SF : Ursula K. Le Guin.

Pour commencer à connaître cette auteur, j'ai choisi un one shot SF qui parle d'un homme dont les rêves modifient la réalité. Un problème pour cet homme, George, car il angoisse sur ce que ses rêves font subir au monde. Sa rencontre avec le psychiatre Haber qui devait lui être salvatrice, va se transformer en lutte de pouvoir. De la relation entre George et son thérapeute va naître des situations plus ou moins positives qui vont pousser le rêveur aux remords. George appelle à l'aide et rencontre Heather, personnage fort qui va tout tenter pour l'arracher à l'emprise d'Haber.

L'auteur, en effet, nous interpelle sur l'emprise et le pouvoir que peut avoir un homme sur un autre. Cette lutte décrit entre Haber et George, une relation qui oscille entre bienveillance et  une influence quasi forcée. Quant au pouvoir de George, il rend fou d'angoisse ce dernier alors qu'il suscite la convoitise du docteur qui ne voit que le bien qui peut être fait. Mais qui a raison ? Avoir de bonnes intentions rend-il forcément le monde meilleur ? La vision d'un seul homme n'est-elle pas réductrice ? Le roman pousse le lecteur à réfléchir sur cette situation.

Et vous, que feriez-vous si vos rêves changeaient la réalité ? Car ce monde présenté par Ursula Le Guin est à l'agonie : surpopulation, pollution, pénurie d'aliments... Des thèmes qui nous parlent. Personnellement, j'ai pu comprendre les raisons du docteur Haber tout comme George le fait mais manipuler un homme comporte des risques comme le roman nous le montre. J'ai donc trouvé ce roman pertinent dans son propos et habilement construit. Une première rencontre plutôt positive avec Ursula Le Guin.

 

Publié dans SF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Il me tente bien celui-ci, merci pour cet avis une fois de plus éclairant. J'ai pour ma part bien aimé la saga "Terremer" de la même auteur, de la fantasy humaniste rudement bien menée. Peut-être te laisseras-tu tenter? ;)
Répondre
M
C'est mon côté Pythie! ;)
W
Tu fais un commentaire prémonitoire car je commence Terremer l'année prochaine par le biais de l'ABC imaginaire.