La Roue du Temps, tome 0 : Nouveau Printemps de Robert Jordan

Publié le par Walpurgis

Fantasy

Grand format

Traducteur : Jean-Claude Mallé

Edition : Bragelonne

Date de parution : 2012

Nombre de pages : 432 pages

Vingt ans avant les événements de L'Oeil du monde, Moiraine n'est qu'une jeune femme qui va bientôt passer les épreuves pour devenir Aes Sedai. Mais les temps sont troublés. Au pied des murailles de la cité de Tar Valon, face aux armées ennemies, se dresse un défenseur hors du commun, un guerrier qui se bat avec le coeur d'un roi sans couronne. Les destins de cette magicienne et de cet homme d'armes se mêleront lorsque naîtra un enfant du destin, celui que certains augures désignent comme le sauveur tant attendu...

Nouvelle saga pour moi mais celle-ci est loin d'être inconnue pour tout amateur de fantasy. Saga-fleuve, 14 tomes tout de même, La Roue du temps est une référence et si son auteur est décédé avant la fin, c'est l'auteur Brandon Sanderson qui a pris la relève pour terminer l'oeuvre de Robert Jordan.

Pourquoi ai-je choisi de commencer par la préquelle ? Alors le choix a été plus pratique que raisonné puisque l'on m'a offert les tomes 0 et 1. Puis, je me suis dit que si je ne comprenais rien, j'en reporterai la lecture.

Nouveau Printemps présente un univers vaste et riche. Une carte permet de nous repérer. Il y a de nombreux royaumes et tout autant de peuplades. Le monde est en guerre, des alliés combattent les mystérieux Aiels. Ici, on fait la connaissance de Lan Mandragoran. Grand guerrier et roi sans couronne. Il reste assez secondaire pendant une longue partie du roman. Lan est l'archétype du guerrier : fort, grand stratège, respecté et craint. Rien d'original mais c'est un personnage dont j'ai apprécié la froideur et le calme.

Le livre est donc plus centrée sur Moiraine et son acolyte Siuan, futures Aes Sedai. On découvre la Tour Blanche, les Aes Sedai séparées en plusieurs Ajah (sortes de confréries), la hiérarchie, les exercices, toute une vie d'école de magie et de mystères. Mais le pouvoir qu'ont les Aes Sedai créent des rivalités dont découlent des complots... Cet épisode permet de voir le cheminement de nos deux Acceptées sur le chemin de leur consécration. Assistant à un évènement incroyable, Moiraine va entraîner Siuan sur la quête d'un enfant, probable sauveur du monde. Moiraine et Siuan, très différentes par leur éducation, mais liées par une amitié loyale. Si j'ai aimé Siuan par sa logique, son calme et sa force, Moiraine est beaucoup plus agaçante par son côté princesse. Toutefois,vu ses origines, j'ai trouvé cela logique et finalement son entêtement permet de créer de bons moments.

Quant à l'histoire, elle se lit avec plaisir mais j'ai trouvé le passage sur la Tour Blanche beaucoup trop long et j'ai commencé à m'ennuyer. Car dès le début, des questions se bousculent dans notre tête et notamment cette fuite prématurée des Aiels et one nous donne aucune piste. Beaucoup d'interrogations restent en plan mais c'est malin car on a très envie de lire la suite.

J'ai attendu le face à face entre Moiraine et Lan, qui ne m'a pas trop déçu malgré l'attitude de Moiraine. J'ai très envie de découvrir comment la relation a évolué.

Au final, ce livre donne envie aux nouveaux lecteurs de se lancer dans la saga. Pour les connaisseurs, peut-être qu'elle apporte des précisions sur certains éléments. On passe un agréable moment sans être véritablement surpris mais je suis contente d'avoir entamé cette saga.

 

Publié dans Fantasy

Commenter cet article