La légende de Sirgurd et Gudrùn de J.R.R. Tolkien

Publié le par Walpurgis

Fantasy

Format poche

Traducteur : Christine Laferrière

Edition : Pocket

Date de parution : 2013

Nombre de pages : 372 pages

"La Légende de Sigurd et Gudrùn" nous donne, pour la première fois, directement accès à l'imaginaire nordique de J.R.R. Tolkien. Deux grands poèmes (le "Nouveau Lai des Völsung" et le "Nouveau Lai de Gudrùn), écrits au début des années 1930, racontent dans le style caractéristique de l'auteur du "Seigneur des Anneaux" les légendes nordiques de "l'Ancienne Edda", les combats de Sigurd, la mort du dragon Fàfnir, l'histoire tragique de Gudrùn et de ses frères, tués par la malédiction de l'or d'Andvari.
Illustrés par des vignettes en noir et blanc, ces magnifiques poèmes (qu'introduit une présentation des légendes du Nord par l'écrivain lui-même) montrent ce qu'a retenu Tolkien de la mythologie scandinave pour le reprendre à son tour, dans "Le Seigneur des Anneaux" et dans "Les Enfants de Hùrin".

Le résumé est explicite, via ce livre, Christopher Tolkien nous présente le travail de son père sur les légendes scandinaves aussi bien sur des conférences que sur les lais, ces longs poèmes médiévaux. Pocket nous présente une version bilingue en français et vieil anglais.

Ce livre est exigeant puisqu'il en appelle à des connaissances plutôt poussées en mythologie scandinave mais aussi en analyse de textes. Honnêtement, je m'attendais à être assommée et finalement j'ai adoré toute cette partie. Tolkien sait transmettre ses connaissances et sa passion de façon simple en utilisant un vocabulaire certes soutenu mais abordable.

Quant aux poèmes, ils sont merveilleux. Je les ai lu dans les deux langues et la version anglaise dans ses rimes est un enchantement à lire. La traduction n'a pas du être aisée mais le travail est parfait et nous emporte aussi bien que la version originale.

Les lais reprennent le mythe des Nibelungen ou plutôt des Völsung. Enfin déjà niveau appellation, une petite explication vous est proposée. Les Völsung sont la famille de Sigurd (Siegfried si vous préférez). Descendants d'Odin, ils sont les élus mais seul, Sigurd, est le véritable élu pour combattre au Ragnarok (gorsso modo, la fin des dieux). Si vou n'y connaissez rien en mythologie scandinave, je vous invite à reporter votre lecture et à lire des versions plus romancées ou à jeter un coup d'oeil sur internet.

Personnellement, j'ai lu 2 trilogies sur le sujet aux styles différents dont voici les liens si vous êtes intéressés :

La trilogie d'Alex Alice (BD) lue en 2012 :

Le tome 1

Le tome 2 titré la Walkyrie

Le tome 3 titré Le Crépuscule des dieux

Une trilogie signé Edouard Brasey, intitulée La Malédiction de l'anneau (lue en 2012) :

Les chants de la Walkyrie

Le sommeil du dragon

Le trésor du Rhin

 

Cela permet d'appréhender l'oeuvre de façon aisée et d'établir ses premières connaissances sur le mythe de Sigurd et Gudrùn.

Le lai des Völsung est superbe. On y retrouve toute la grandeur des histoires anciennes. Des héros téméraires, des amours interdits et incestueux, des êtres fourbes, de la jalousie, des femmes puissantes et beaucoup d'aventures. Les dieux ne sont pas étrangers à l'histoire et tout commence par eux.

Ce qui était agréable était de voir où Tolkien avait pris l'inspiration pour ses propres romans. Le passage entre Fafnir et Sigurd nous fait tout de suite penser à Smaug et Bilbo. Si vous connaissez Les enfants de Hurin, vous verrez des similitudes avec le destin de Sigmund et Signy ou encore le combat de Sigurd contre Fafnir.

Quant au lai de Gùdrun, il propose une histoire moins épique mais tragique et déchirante qui vous prend aux tripes. Sigurd disparu, Gùdrun se remarie pour des raisons politiques, poussée par sa famille. Là encore, complots et trahisons ont lieu entre les deux clans et Gùdrun va devoir choisir son camp. L'histoire prend un tour historique puisque Gùdrun épouse le chef des Huns, Atli (Attila). Un dossier sur les Burgondes et les Huns nous est ensuite proposé pour en apprendre plus.

Cet ouvrage est donc de grande qualité mais exige un minimum de connaissances et de concentration. Si vous êtes un adorateur des mythes norrois, cette lecture est pour vous !

 

Publié dans Fantasy

Commenter cet article