Les Druides, tomes 1 à 6 de Jean-Luc Istin, Thierry Jigourel et Jacques Lamontagne

Publié le par Walpurgis

BD fantasy

Scénario : Jean-Luc Istin, Thierry Jigourel

Dessin : Jacques Lamontagne

Edition : Soleil

Collection : Celtic

Date de parution : 2005 à 2012

En Bretagne, le christianisme s’oppose à l’ancienne religion. Les druides disparaissent pour laisser la place aux moines. Plusieurs cadavres sont retrouvés et semblent avoir été victimes de druides. L'aide de Gwenc’hlan, le dernier druide de cette région, acccompagné de Taran, son apprenti, est sollicitée pour démêler le vrai du faux.

Ma chronique porte sur le premier cycle composé de 6 tomes :

- Le mystère des oghams

- Is la blanche

- La lance de Lug

- La ronde des géants

- La pierre de destinée

- Crépuscule

Un véritable travail historique a été effectué afin que la BD sonne juste comme le souligne Mr Istin dans une préface au premier tome. C'est ainsi qu'on découvre la croyance druidique avec ses rites, ses symboles et ses convictions. Toute cette connaissance se fait par l'intermédiaire du druide Gwenc’hlan et de son apprenti Taran.

Toutefois, la touche fantastique est présente : gnomes, morrigans, artefacts et villes légendaires viennent à la rencontre du lecteur. Les tomes 2  à 4 sont notamment consacrés au mythe d'Is et de la belle princesse Dahut.

Le scénario se concentre sur l'enquête que mène Gwenc’hlan sur les meurtres imputés aux druides. Aidé par Taran mais aussi des moines (plus ou moins coopératifs), il va être mis sur la piste de mystérieux personnages au look de Nazgûl qui semblent appartenir à une secte disparue. Une piste semble les mener vers des artefacts puissants. C'est l'occasion de découvrir plusieurs contrées et différentes peuplades.

Les dessins m'ont aidé à m'immerger dans ce monde celtique mystérieux. Abbayes austères, forêts impénétrables, autre monde féérique ou palais enchanteurs, on est en plein voyage. Les couleurs sont bien réussies et apportent un plus dans l'atmosphère donnée comme cette magnifique couverture du tome 3.

Je donnerai juste un petit bémol par rapport au glossaire puisque les mots qu'on recherche ne sont pas toujours dans le glossaire du tome lu. C'est vraiment un détail mais ça m'a un peu chiffonné.

Comme dit au tout début de l'article, les six premiers tomes composent un premier cycle. Personnellement, j'ai tout dévoré en une soirée tellement j'avais envie de connaître l'identité des coupables.

Je conseille cette série sachant que Jean-Luc Istin est une référence en matière de mythes celtiques et bretons. J'avais déjà lu ce magnifique Merlin, un one shot pour les réfractaires aux longues séries. Ma chronique de l'époque me fait un peu pitié mais bon ça fait six ans... Ca sera l'occasion de le relire pour pondre un truc plus potable à l'avenir !

Si les couvertures vous séduisent alors les dessins vous combleront. N'hésitez pas à plonger dans l'ancien monde !

 

 

 

 

Publié dans BD

Commenter cet article

Mr K 28/08/2016 14:26

Super premier cycle en effet: histoire bien documentée, dessins sublimes et une ambiance générale bien dark. Tout ce qu'on aime quoi! ;)

Walpurgis 28/08/2016 14:52

Oui ça donne envie de lire la suite ! Ça m'a fait découvrir plein de choses.