Solos d'amour de John Updike

Publié le par Walpurgis

Recueil de nouvelles

Grand format

Traducteur : Michèle Hechter

Edition : Seuil

Collection : Nouvelles

Date de parution : 2005

Nombre de pages : 242 pages

Dans ces treize nouvelles, John Updike évoque, avec sa truculence et sa verve célèbres, quoique teintées d'une tendresse inhabituelle, les pans d'une Amérique disparue, celle de la guerre froide, entre les années 1950 et 1970 : les femmes autrefois convoitées ou aimées, les stratégies amoureuses d'avant la pilule, les voyages en chemin de fer quand l'avion était encore un luxe, la vieillesse d'une mère résolument attachée à sa ferme isolée et à ses chats, l'effroi d'un adolescent face à l'anticonformisme de son père, la Pennsylvanie et ses moeurs provinciales...

Solos d'amour c'est la nostalgie de l'auteur pour une époque, un regard tourné vers ses amours passés. Mettant en scène des hommes d'un certain âge, jumeaux de lui-même, John Updike narre des amours devenus inaccessibles. Rencontre d'anciens élèves, hasard ou pensées tournées vers le passé, chaque nouvelle nous raconte l'amour nostalgique dans une Amérique des années 50 à 70.

Franchement, je me suis quelque peu ennuyée. C'est bien écrit et agréable à lire mais je n'ai tout simplement pas accroché au sujet. Quant à la dernière nouvelle qui occupe, à elle-seule, 50 % du livre, je ne l'ai lu qu'avec effort, sans plaisir. Intitulée Souvenirs de Rabbit, elle reprend l'histoire d'un personnage clé de John Updike. Personnage décédé mais dont on apprend l'existence d'une fille illégitime. On plonge alors dans les rancoeurs et le passé de cette famille encore engluée dans les souvenirs liés à Harry (Rabbit).

Les autres nouvelles sont des plaisantes peintures de différentes époques de l'Amérique. On entrevoit alors la vie d'un américain moyen : ses aspirations, ses échecs, ses victoires. C'est plaisant mais je dois admettre que cette littérature ne me convient pas.

J'ai lu Brésil du même auteur et je l'avais largement préféré grâce à une atmosphère très réussie. Je conseillerai Solos d'amour aux vrais fans de l'auteur.

Commenter cet article