Tancrède, une uchronie d'Ugo Bellagamba

Publié le par Walpurgis

Uchronie

Format poche

Edition : Folio SF

Date de parution : 2012

Nombre de pages : 373 pages

Année 1096. Lorsque son oncle, Bohémond de Tarente, décide d'abandonner Syracuse et de répondre à l'appel à la Croisade lancé par le pape Urbain II, le prince Normand Tancrède de Hauteville y voit la récompense de ses prières vibrantes. Quitter un Occident qui, inexorablement, s'enténèbre, et marcher sur Jérusalem pour délivrer le Tombeau du Christ et baigner dans la lumière de Dieu...

Voilà un livre intéressant et que j'ai beaucoup apprécié, d'ailleurs sa note faiblarde sur BBM m'a étonné. Ce roman est une uchronie c'est-à-dire fondé sur des faits historiques mais remaniés, une réécriture de l'Histoire en somme. Ici, le contexte est la Première Croisade. Un sujet qui m'intéresse énormément.

Le personnage principal Tancrède de Hauteville est un jeune chevalier très croyant, avec une certaine autorité naturelle. C'est un jusqu'au boutiste dès lors qu'il est convaincu de son bon droit. Et j'ai adoré les passages où il est complètement submergé par sa foi car je pense que certains croisés étaient réellement ainsi tout comme ceux qui n'étaient là que pour les richesses et les terres. Tancrède tient un journal de sa croisade, document qui permet de voir son évolution tout au long de l'histoire. Son caractère entier, sa foi et son ouverture d'esprit m'ont conquis.

Quant au récit, il est très agréable à lire et je n'hésite pas à le dire : je l'ai dévoré. J'ai beaucoup aimé la direction qu'a pris l'auteur sur le destin de Tancrède. Je n'en dis pas plus mais j'ai trouvé cette idée originale et passionnante. Je soupçonnais que l'uchronie pouvait me plaire en tant que genre littéraire et ce roman me l'a confirmé.

Quant au contexte de la Première Croisade, c'est une période attirante car pleine de héros. Ces chevaliers qui osent traverser la mer pour protéger les pélerins sur le chemin du tombeau de Jésus-Christ, c'est beau comme principe. Evidemment la réalité est autre et Ugo Bellagamba ne cache pas la violence, les manipulations politiques, le mépris des occidentaux pour les musulmans... D'un principe qui se veut pur, on tombe dans tous les travers possibles et imaginables. On croise les figures historiques de l'époque ( outre le personnage principal évidemment) : Godefroy de Bouillon, Bohémond de Tarente, Baudouin de Boulogne... J'ai vraiment apprécié cette immersion au sein de la Croisade.

J'aimerais vraiment faire partager mon enthousiasme pour ce livre car pour moi il est réussi, passionnant. Si ce n'est pas un coup de coeur, ce n'est du qu'à quelques longueurs dans la deuxième partie mais voilà tout !

 

Publié dans SF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mypianocanta 23/01/2016 19:29

C'est une période que j'aime beaucoup et sur laquelle j'ai déjà beaucoup lu … mais j'ai du mal avec les uchronies, justement parce qu'elles déforment l'Histoire.
Toutefois ton avis me donne envie de ré-essayer :)

Walpurgis 24/01/2016 09:01

Comme je te comprends pour l'intérêt de cette période car elle nourrit beaucoup de fantasmes puis c'est pour beaucoup d'occidentaux la découverte de l'Orient.
Puis pour le concept de l'uchronie, justement j'aime bien cette déformation avec tous les et si...mais je peux comprendre ta position.
Si tu le lis, j'attendrai ton avis avec intérêt !

Parthenia 22/01/2016 13:17

Je l'ai dans ma PAL, et je me souviens que sa note plus que moyenne sur LA m'avait fait hésiter à l'acheter, mais comme j'adore tout ce qui a trait aux Croisades... ;)
Bref, ta chronique me rassure grandement et j'espère éprouver autant de plaisir que toi à la lecture ! :)

Walpurgis 22/01/2016 15:27

J'espère qu'il te plaira ! Je n'ai pas "compris" cette note moyenne car pour moi ce livre a de belles qualités. Après avoir lu les chroniques, celles-ci ne sont pas si négatives mais ça a noté sec pour certains.