Les Annales de la Compagnie Noire, tome 9 : Elle est les ténèbres (2e partie), de Glen Cook

Publié le par Walpurgis

Fantasy

Format poche

Traducteur : Frank Reichert

Edition : J'ai Lu

Date de parution : 2009

Nombre de pages : 413 pages

Sortie victorieuse du siège de Dejagore - mais à un cheveu -, la Compagnie noire panse ses blessures et poursuit son chemin vers le lieu mythique de ses origines, le Khatovar. Entre les mercenaires et leur destination toute proche ne se dresse plus qu'un seul obstacle, Belvédère, la citadelle où résident le dernier Maître d'Ombres et quelques anciens asservis, avec qui il va falloir en découdre. Murgen, l'actuel rédacteur des annales, sera d'une aide précieuse : son don d'ubiquité, qui lui permet d'espionner les ennemis de la Compagnie, est un atout majeur dans l'échiquier politique. Rien n'est encore joué...

Depuis quelques tomes, la Compagnie s'encroûte près de Belvédère et ça commence à être long pour nous lecteurs. La bataille va enfn connaître un dénouement (j'attendais ça déjà au précédent tome) et grâce au pouvoir de Murgen et à la ruse de Toubib, la Compagnie va découvrir des artefacts mystérieux qui pourraient bien les conduire à leur perte...

C'est vraiment la deuxième partie du livre qui est passionnante puisque le début se rapporche considérablement de ce qu'on a déjà lu dans le tome 8. La fin m'a beaucoup plu et a relancé mon intérêt pour l'histoire.
Comme dit dans le billet du tome 8, le personnage de Murgen est vraiment mis en avant au détriment des autres et je trouve ça fort dommage. Même s'il est un observateur attentif, certaines choses nous passionnent moins telle sa relation avec Sara.
En tout cas, j'ai hâte de voir comment Murgen, Toubib et Madame vont pouvoir se sortir du guépier où ils se sont mis...

Publié dans Fantasy

Commenter cet article