L'Assassin Royal, tome 13 : adieux et retrouvailles de Robin Hobb

Publié le par Walpurgis

Fantasy

Format poche

Traducteur : A. Mousnier-Lompré

Edition : J'ai Lu

Date de parution : 2008

Nombre de pages : 379 pages

Sur l'île d'Aslevjal, les principaux protagonistes se retrouvent enfin face à leur destin.
La mort moissonne, les énigmes se résolvent, les serments se dénouent. Une fois encore, Fitz affronte de terribles épreuves qui l'emportent au seuil de l'extrême douleur et du renoncement. Impuissant, il doit dire adieu à certains de ses plus vieux amis. Pourra-t-il au moins sauver le Fou, enfoui dans les cachots du palais de glace ? Laissant tous ses compagnons reprendre le bateau, il reste seul sur Aslevjal et finit par découvrir une grotte dont l'occupant n'est autre que le fameux Homme noir, qui se révèle bien différent de ce qu'on croyait.

Ca y'est ! C'est la fin ! Enfin c'était avant que Robin Hobb reprenne un nouveau cycle mais ce tome nous fait bien sentir qu'à l'époque c'était une conclusion.

La quête est terminée et chacun panse ses blessures physiques mais aussi à l'âme. Fitz décide de rester sur l'île, il veut retrouver le corps du Fou. Désormais seul, il va faire une rencontre étonnante : l'homme noir. Il va alors avoir des révélations. Ce moment sur Aslejval est passionnant mais surtout émouvant de par certaines scènes difficiles à lire sans avoir la gorge serrée.

La partie sur les Six-Duchés m'a plu mais pas autant que sur Aslejval. Et même si on en apprend encore sur l'Art et sur les suites de l'aventure des différents protagonistes, rien n'a rattrapé l'émotion qui m'a pris précédemment. J'ai eu plaisir à revoir certains personnages et de savoir ce qu'ils étaient devenus : Devoir et Elliania, Ortie, Lourd... Cette conclusion est classique pour ces personnages mais l'auteur a bien évidemment mis en avant le destin de Fitz, son futur qui va se mêler étrangement à son passé.
Une jolie fin, très digne pour notre héros si souvent malmené. J'ai ressenti un pincement au coeur de quitter Fitz, le Fou et cet univers merveilleux mais je sais désormais que l'aventure ne s'arrête pas là.

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

Frankie 12/09/2015 10:23

Tu as eu de la chance de terminer ce tome en sachant qu'il y avait des suites. Quand je l'ai terminé, pour moi c'était vraiment la fin et j'avais eu le coeur gros de dire adieu au Fou et à Fitz. Ça me fait penser que je n'avais pas vu passer ta chronique sur L'homme noir ! Je vais la lire de ce pas !

Walpurgis 12/09/2015 13:30

Comme je te comprends ! Ça devait être dire de leur dire adieu et j'avoue avoir eu de la chance qu'elle reprenne leurs aventures. J'ai hâte de voir ça !