La quête des héros perdus de David Gemmell

Publié le par Walpurgis

Littérature fantasy

 

Grand format

Traducteur : Alain Névant

Edition : Bragelonne

Date de parution : 2003

Nombre de pages : 294 pages

 

Fait partie du cycle drenaï

Dros Delnoch a fini par tomber face à l'ennemi nadir, elle n'est plus qu'un point de passage pour les hordes du Nord. L'Empire drenaï n'existe plus. Sous la main de fer de Jungir, le fils du célèbre Tenaka Khan, les Nadirs continuent leur progression, se livrant parfois à des raids dans les territoires gothirs, à la recherche d'esclaves.
Mais un jour, les esclavagistes capturent une jeune villageoise dont Kiall, un jeune homme timide, est amoureux. Comme un héros de légende, il va partir à la recherche de son aimée. Et il ne sera pas seul car, sortis de leurs retraites, viennent se joindre à lui les anciens héros de la bataille de Bel-azar : Chareos, le maître d'armes, Beltzer le géant à la force colossale, et les deux archers Finn et Maggrig.

 

Suite du Roi sur le seuil, ce livre se passe après la mort de Tenaka Khan. Les héros de Bel-azar l'ont rencontré il y a longtemps et chose étrange, le Khan les avait laissé vivre. Bien des années plus tard, les héros séparés se retrouvent pour sauver une... paysanne ! Recherchée par un ami Kiall, les héros sont poussés par le destin sur cette piste.

Cette histoire n'est qu'un prétexte, un destin plus grand se joue. La magie des nadirs est très présente dans ce tome. Le lecteur rencontre énormément de shamans puissants qui luttent entre eux. Les différents personnages sont typiques des romans de Gemmell : Kiall, jeune et naïf ne manque pas de courage, les héros de Bel-Azar sont tous vieillissants mais encore forts et doués et leur amitié indéfectible. Retrouver ces ingrédients ne l'a pas emballé mais ce livre a le mérite d'avoir une histoire menée tambour battant. En effet, les actions s'enchaînent aussi bien guerrières que magiques, les réponses défilent jusqu'au final, en gros on ne s'ennuie pas. Mais pour moi, il n'y a rien d'intéressant dans cette histoire, certes ça se lit bien mais personnelelment je n'ai pas du tout été transportée. Evidemment la fin de ce roman appelle une suite qui sera sans doute une énième lutte entre Nadirs et Drenaïs. Je répète ce que j'ai dit précedemment mais ce cycle manque de nouveautés et c'est vraiment dommage puisque l'écriture reste incisive et agréable à lire.

 

 

 

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

cassie 04/03/2015 07:38

J'ai découvert Gemmel avec Légende, puis il m'a conquise avec Troie, j'aimerais bien lire tous ses autres livres ;)

Walpurgis 04/03/2015 19:01

Légende est génial ! Pour Troie, je n'ai lu que le premier tome mais ça m'a pas emballé, je lirai la suite tout de même. Par contre on m'a dit beaucoup de bien sur Le lion de Macédoine.

Black Siren 02/03/2015 09:12

Je ne connais pas ce cycle, mais en rapport avec ce que tu dis à la fin de ta chronique, il m'est déjà arrivé aussi de trouver que certains romans de Fantasy étaient clairement répétitifs sur le fond, même si la forme restait très agréable!

Walpurgis 02/03/2015 10:07

C'est un peu le souci parfois lorsqu'on lit souvent le même genre ou un même auteur !

Léa Touch Book 02/03/2015 09:03

Rien que pour l'écriture j'aimerais le lire :)

Walpurgis 02/03/2015 09:04

Ce roman reste de bonne qualité mais je trouve que lire le cycle drenaï en son entier est ennuyant par moment !