Femmes de dictateur, tome 1 de Diane Ducret

Publié le par Walpurgis et Wolna

Documentaire historique

 

Grand format

Edition : Perrin

Date de parution : 2011

Nombre de pages : 356 pages

 

LC AVEC WOLNA

Ce tome traite de :

-Mussolini

-Lénine

-Staline

-Salazar

-Bokassa

-Mao

-Ceausescu

-Hitler

 

Elles s'appellent Nadia, Clara, Magda, Jiang Qing, Elena, Catherine. Epouses, compagnes, égéries, admiratrices, elles ont en commun d'être à la fois amoureuses et triomphantes, trompées et sacrifiées, parfois jusqu'à la mort. A leurs hommes cruels, violents et tyranniques, elles font croire qu'ils sont beaux, charmeurs, tout puissants. Car la sexualité est l'un des ressorts du pouvoir absolu, et les dictateurs ont besoin d'enrôler les femmes dans leurs entreprises de domination. Diane Ducret raconte par le menu les rencontres, les stratégies de séduction, les rapports amoureux, l'intervention de la politique, et les destinées diverses, souvent tragiques, des femmes qui ont croisé le chemin et passé par le lit des dictateurs.

 

Mon avis (Walpurgis)

Entrer dans l'intimité des dictateurs est une chose à la fois fascinante et perverse. Mégalos, sadiques ou paranos, les dictateurs ne sont pas des hommes comme les autres et il n'y a qu'un pas où ils peuvent être monstrueux dans leur vie intime. Pourquoi des femmes tombent amoureuses de ces hommes ? Que recherchent-elles ?

Entre les différents portraits tracés par Diane Ducret, divers profils se dessinent : la naïve qui vit dans une prison dorée, l'assoiffée de pouvoir aussi cruelle que son mari, l'activiste véritable cerveau du couple... Le propos est intéressant mais parfois superficiel. Selon les chapitres, on en apprend peu ou beaucoup sur ces compagnes d'un jour ou de toujours. Et malheureusement, j'ai trouvé que le premier chapitre consacré à Mussolini était le moins réussi, dommage pour une mise en bouche. Je ne parle même pas de la préface qui m'a paru inintéressante. Mais il serait dommage de s'arrêter là car le reste est passionnant mais il faut tenir compte que la personnalité du dictateur peut faire beaucoup. Salazar peut paraître d'un ennui mortel par rapport aux autres dictateurs par exemple. Certaines femmes font le même effet et à notre grande surprise, on peut s'attacher à certaines d'entre elles qui nous conquièrent avec leur passion, leur courage ou leur destin tragique. Petit plus : un cahier central avec quelques photos nous permet de mettre un visage aux noms des compagnes. Au niveau de l'écriture, le style est parfois confus et décousu et peut agacer.

En conclusion, ce documentaire plaira aux férus d'histoire ou de politique mais le propos reste parfois en surface. Le côté répétitif du livre peut aussi rebuter certains mais le découpage par dictateur permet de lire un chapitre de temps en temps.

 

J'aime beaucoup la couverture de cet ouvrage et le concept de base. C'est ce qui m'a décidé à emprûnter ce livre à ma bibliothèque.

L'introduction a été pour le moins ennuyeuse et inutile. Elle rassemble beaucoup de lettres pour Hitler mais elle n'apporte rien. Le premier chapitre sur Mussolini n'est pas assez tourné sur les femmes de sa vie mais plus sur le dictateur en lui même. 

Le découpage par dictateur permet de pouvoir lire morceau par morceau. Selon le dictateur certains chapitres se sont révélés bien plus passionnant que d'autres. J'ai particulièrement dévoré ceux sur Lénine, Staline, Mao et Ceausescu. J'ai trouvé que dans ces derniers, le concept est mieux respecté. En effet on en apprends plus sur les pensées, les sentiments et les motivations de ses femmes. J'ai été émue par les deux Nadya et horrifié par l'épouse Mao et Ceausescu.

Le carnet central avec les photos est vraiment intéressant voir indispensable. L'écriture se lit bien dans l'ensemble mais j'ai trouvé quelques passages vraiment confus voir très "brouillon".

De plus, j'ai eu du mal avec le fait que l'ordre chronologique ne soit pas respecté.

 

C'est un livre qui m'a appris beaucoup de choses mais qui me laisse pourtant sur une sensation de faim. J'aurai aimé en savoir d'avantages encore sur ces femmes. J'ai été frustré  de découvrir certaines informations supplémentaires sur internet et non pas directement dans ce livre. Surtout que l'auteur a parfois fait preuve de répétitions au cours des pages.

 

Lu dans le cadre d'une lecture commune avec Wal' et lu dans le cadre du challenge "Emprunts de livres" de Mypianocanta.

 

Wolna

 

 

 

 

Publié dans Historique

Commenter cet article