Certaines n'avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka

Publié le par Walpurgis

Roman historique

 

Format poche

Traducteur : Carine Chichereau

Edition : 10/18

Date de parution : 2014

Nombre de pages : 143 pages

 

Nous sommes en 1919. Un bateau quitte l'Empire du Levant avec à son bord plusieurs dizaines de jeunes femmes promises à des Japonais travaillant aux États-Unis, toutes mariées par procuration.
C'est après une éprouvante traversée de l'Océan Pacifique qu'elles rencontrent pour la première fois à San Francisco leurs futurs maris. Celui pour lequel elles ont tout abandonné. Celui auquel elles ont tant rêvé. Celui qui va tant les décevoir.

 

Avec ce roman, Julie Otsuka nous conte le destin de japonaises parties aux Etats-Unis sur la côte ouest. La narration m'a beaucoup marqué car c'est le nous qui est utilisé rendant l'histoire très forte et en même temps créant un certain détachement. A certains moments, j'étais très touchée par les évènements mais parfois l'énumération de lieux, prénoms ou autres situations faisaient trop listées.

L'histoire en elle-même est très belle. Ses japonaises, jeunes pour la plupart, se déracinent afin de contracter un mariage avec un inconnu, quoique compatriote. Mensonges, pauvreté, humiliations mais aussi quelques bonheurs vont constituer leurs histoires. Leur confrontation avec les blancs est un choc, la naissance de leurs enfants se termine parfois en tragédie, leur discipline les conduit au pire...

J'ai appris énormément de choses surtout pour la période de la 2nde Guerre Mondiale, avec l'instauration de camps nippo-américains au coeur du pays de l'oncle Sam. Ce récit simple mais touchant est un véritable devoir de mémoire et c'est avec avec une pointe au coeur qu'on referme le livre.

Commenter cet article

Bennybooks 19/02/2015 19:31

Il donne envie ton avis. Et puis la seconde guerre mondiale c'est mon truc.

Walpurgis 19/02/2015 21:45

C'est vraiment un sujet intéressant mais par contre c'est de 1919 jusqu'à la guerre et le récit sur les camps passe rapidement.