Mort d'une héroïne rouge de Xiaolong Qiu

Publié le par Walpurgis

Policier, littérature chinoise

 

Format poche

Traducteur : Fanchita Gonzalez Batlle

Edition : Points

Date de parution : 2003

Nombre de pages : 502 pages

 

Shanghai 1990. Le cadavre d'une jeune femme est retrouvé dans un canal par deux jeunes pêcheurs. Pour l'ambitieux camarade inspecteur principal Chen et son adjoint l'inspecteur Yu, l'enquête va rapidement se compliquer lorsqu'ils découvrent l'identité de la morte. Il s'agit de Hongying, Travailleuse Modèle de la Nation. Une fille apparemment parfaite et solitaire qui a pourtant été violée et étranglée. Qui se cache derrière ce masque de perfection et pourquoi a-t-on assassiné la jeune communiste exemplaire ?

 

Grâce à Frankie, j'ai trouvé le Q de mon ABC avec ce livre policier chinois. En général, je lis très peu ce genre de roman car ils ne m'attirent pas spontanément.

Mort d'une héroïne rouge nous présente comme héros un policier poète, Chen, et son adjoint un peu blasé, Yu. Il faut dire qu'en pleine Chine communiste, Yu peut être blasé. Lui, les privilèges, il ne les voit pas a contrario de l'inspecteur général Chen. Alors quand l'enquête commence, Yu est sur la réserve mais il va être agréablement surpris. Prenant à coeur son boulot, Chen va se montrer déterminé.

N'allons pas plus loin, vous découvrirez la suite si vous lisez ce roman. L'histoire est bonne et on a envie de connaître la conclusion de l'enquête. Mais ce que j'ai vraiment le plus aimé est le contexte : la Chine communiste en pleine mutation (années 90). Le pays commence à s'ouvrir entraînant des chamboulements dans le quotidien des personnages aussi bien principaux que secondaires. La peinture de la politique chinoise n'est pas glorieuse : centralisation, administration exacerbée, privilèges insensés... Il est effarant de constater certaines choses complètement absurses comme l'épisode "campagnard" de la Révolution Culturelle. J'ai énormément appris et j'ai trouvé cela passionnant. Finalement, plus qu'un policier, ce roman est une critique de la Chine communiste et de son hypocrisie.

Les personnages principaux que sont Chen et Yu sont très différents. Chen fait partie des privilégiés (à moindre échelle) et est protégé par un ponte du Parti. Yu est un homme du peuple qui essaie de vivre au mieux. Tous deux sont attachants par des caractères francs et loyaux. Chen, poète à ses heures, aime citer ses auteurs préférés ou ses propres vers.

Les personnages secondaires montrent l'absurdité du système comme le vieux commissaire à la retraite, la journaliste avec son mari fantôme... L'auteur nous présente une galerie de personnages riche et intéressante.

J'ai donc beaucoup aimé ce roman et l'enquête est bien menée. La force du roman réside dans la description de la société chinoise communiste. J'ai passé un bon moment !

 

Livre lu pour l'

26/26

 

Publié dans Policier

Commenter cet article

Frankie 08/11/2014 11:06

Contente de t'avoir donné envie de le lire et ravie qu'il t'ait plu ! :) C'est vrai que c'est le contexte qui est le plus intéressant, d'autant plus qu'on le connaît peu finalement. Ça permet de plonger au coeur de cette Chine fascinante.

Walpurgis 11/11/2014 10:17

Merci à toi ^^
Personnellement, je ne suis pas trop policier mais cette plongée dans la Chine communiste des années 90 est géniale !