Divergent, tome 1 de Veronica Roth

Publié le par Walpurgis

SF / Jeunesse

 

Grand format

Traducteur : Anne Delcourt

Edition : Nathan

Collection : Blast

Date de parution : 2011

Nombre de pages : 440 pages

 


Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions.
À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d'aptitudes n'est pas concluant.

 

Avant de commencer Divergent, j'avais de gros a priori. Premièrement, je pensais que ça ressemblait à Hunger Games, la BA du film ne m'avait pas du tout plu (et donc je n'ai pas vu le film) puis en dystopie jeunesse, tout a tendance à se ressembler.

La bonne surprise est que Divergent n'a rien à voir avec HG. L'univers proposé est assez différent malgré les similitudes de castes mais le traitement est différent. Ici, le pouvoir n'est pas autoritaire et l'harmonie est géré avec raison et non avec terreur et misère. L'univers m'a bien plu avec les différents clans qui représentent les meilleurs côtés d'une personnalité (même si des dérives sont possibles).

L'héroïne Beatrice ditre Tris est une jeune fille quelconque qui va se révéler suite à son choix. Un choix du clan des audacieux qui va lui permettre de se dépasser. Ancienne altruiste, elle va découvrir une nouvelle vie et le mystérieux Quatre. Et surtout, elle cache un lourd secret : son statut de Divergente.

De ce côté-ci, on voit l'auteur arriver avec ses grands sabots. L'attirance entre Tris et Quatre est palpable mais au moins on échappe au triangle amoureux, très en vogue ces dernières années. Je reproche tout de même la facilité avec laquelle on peut deviner qui est Quatre.

Les personnages secondaires sont plus clichés : méchants de service, bonne copine ou bon copain... La mère de Tris est par contre très intéressante malgré un rôle effacé.
J'ai donc lu tout cela avec un plaisir non dissimulé. Ca se lit tout seul, c'est entraînant, les actions s'enchaînent et on ne tourne pas autour du pot. L'univers est bien posé sans que l'on tombe dans les travers d'une longue description.
En conclusion, j'ai beaucoup aimé mais je n'ai pas été jusqu'au coup de coeur car je suis un peu lassée de ce genre de littérature. Toutefois, ce livre a de belles qualités et j'aimerai découvrir la suite. Et j'essaierai aussi de regarder le film finalement...

 

Lu pour le

Baby SF

12/20
(objectif atteint !)

Publié dans SF

Commenter cet article

Yooruichi 05/01/2016 11:36

Je viens de lire Divergent et je ne suis pas plus emballée que ca . Je trouve que ça ressemble quand même beaucoup à Hunger Games en moins bien. C'est hyper prévisible, l'intrigue est trop simple, vu le potentiel de l'univers crée je trouve que ça aurait pu être un peu plus complexe même pour de la jeunesse . Et j'ai trouvé les personnages bien trop manichéens . C'est un bon livre de divertissement ca se lit tout seul mais c'est loin d'être un chef d'œuvre ... Je vais quand même lire la suite par curiosité et parce que je l'ai sous la main mais cette lecture ne me laissera pas un souvenir impérissable ...

Walpurgis 07/01/2016 09:38

Je pense qu'en effet il faut le prendre pour un divertissement. dans la vague des dystopies, il a fait son trou mais ce n'est pas le meilleur. Après je n'ai pas encore lu la suite, peut-être est-elle un peu plus creusée ?

Frankie 25/11/2014 10:36

J'avais trouvé la première partie un peu longue avec l'initiation et bien mieux aimé la 2e. Si je peux te donner un conseil c'est de ne pas trop attendre pour lire le tome 2, j'ai remarqué (et j'en fais partie) que ce premier tome s'oublie assez vite et l'auteur ne fait pas vraiment de rappel en début de tome 2.

Walpurgis 25/11/2014 15:06

Je retiens ton conseil et j'essaierai de lire le 2e tome rapidement.
Pour l'oubli, vu que ce n'est pas non plus un livre remarquable, je ne suis pas étonnée. Mais il est vraiment plaisant à lire !