Extrait Mordre le bouclier de Justine Niogret

Publié le par Walpurgis

Source : http://artisticwitchcraft.tumblr.com/post/89164825923

Source : http://artisticwitchcraft.tumblr.com/post/89164825923

Dès lors, Chien se prit parfois à rire, elle qui avait toujours gardé son museau clos sur ses joies. Le ciel était immense, la route sûre, le pain à peine rassis. Le soleil de fin de saison était chaud sans être cruel, et les mouches d'été toutes mortes. Chien du heaume retrouvait dans le réapprentissage de ses mains des idées et des sensations qu'elle avait eues petite et qu'elle avait oubliées. C'était une bouffée d'aise qui lui montait au nez comme un poivre, venant chatouiller sa cervelle et finissant par la faire sourire comme si elle était une pucelle à la foire. Tout lui semblait neuf, et finalement tout l'était ; sa hache, Bréhyr, son nom à venir, la quête que la grande femme voulait ensuite mener.

 

(p.40)

Publié dans Extraits

Commenter cet article