La Confusion des sentiments de Stefan Zweig

Publié le par Walpurgis

Littérature classique

Format poche

Traducteur : Alzir Hella et Olivier Bournac

Edition : Stock

Collection : La Cosmopolite

Date de parution : 2007

Nombre de pages : 171 pages

 

Au soir de sa vie, un vieux professeur se souvient de l'aventure qui, plus que les honneurs et la réussite de sa carrière, a marqué sa vie. A dix-neuf ans, il a été fascine par la personnalité d'un de ses professeurs ; l'admiration et la recherche inconsciente d'un Père font alors naître en lui un sentiment mêlé d'idolâtrie, de soumission et d'un amour presque morbide.

 

Quand on parle de Stefan Zweig, La Confusion des sentiments est cité comme l'un de ses meilleurs livres. Personnellement, j'ai ressenti une certaine lassitude à sa lecture, pourquoi ?

J'ai eu l'impression de lire le même genre d'histoire que l'écrivain nous propose à chacun de ses livres, avec quelques différences évidemment. Sur fond d'amour impossible, d'actes manqués, de personnages tourmentés, Zweig nous narre une belle histoire. Oui mais malgré son talent indéniable pour dépeindre les sentiments les plus troubles, je n'ai pas été emportée par ce récit dont le schéma ne m'a procuré aucune surprise.

Bien sûr, j'ai été charmée par la beauté des mots, la sensibilité de l'auteur mais j'ai lu cette histoire sans réel enthousiasme voire avec une pointe de déception. L'atmosphère étouffante de cette maison où se rend l'étudiant a pas mal joué sur l'ennui aussi.

Une belle histoire mais je crois commencer à saturer de Zweig !

 

Livre lu dans le cadre du

Baby classique

8/20

Publié dans Classique

Commenter cet article