Chien du heaume de Justine Niogret

Publié le par Walpurgis

Fantasy

 

Edition : J'ai Lu

Date de parution : 2011

Nombre de pages : 208 pages

 

On l'appelle Chien du Heaume parce qu'elle n'a plus ni nom ni passé, juste une hache ornée de serpents à qui elle a confié sa vie. La quête de ses origines la mène sur les terres brumeuses du chevalier Sanglier, qui règne sans partage sur le castel de Broe. Elle y rencontre Regehir, le forgeron à la gueule barrée d'une croix, Iynge, le jeune guerrier à la voix douce, mais aussi des ennemis à la langue fourbe ou à l'épée traîtresse. Comme la Salamandre, cauchemar des hommes de guerre...

 

Avant cette lecture, Justine Niogret était pour moi une auteur prometteuse dont j'avais entendu parler par son livre Mordred. En magasin, cherchant des petits poches fantasy à découvrir, le résumé de Chien du heaume m'a beaucoup plu puis l'auteur est une femme (girl powaaa !).

Comme indiqué dans le résumé, Chien est une femme. Le prologue montre un personnage effrayant, véritable guerrière sans pitié.

Vient ensuite la plongée dans un monde médiéval plein de mystères où la brume semble engourdir les hommes. Sa quête, Chien la poursuit inlassablement, lancée sur des pistes qu'elle n'obtient qu'au compte-gouttes. Quel est son vrai nom ? Qui était-elle avant d'être emmenée par son père ?

Tant de questionnements qui la taraudent et la hantent et qui la jettent sur des chemins hasardeux, pleins de dangers.

Le personnage de Chien n'est pas une héroïne. Elle peut être sans pitié, dur comme le monde qui l'entoure et pourtant le lecteur s'attache à ses pas et souhaite, lui aussi, la levée du mystère.

Ses compagnons d'infortune dont elles croisent la route ont été des jouets du destin, entourés de solitude tout comme elle. Car tous ces hommes et femmes fortes sont terriblement seuls, laissant un vague à l'âme éternel les envahir.

On apprécie aussi le monde décrit par l'auteur. Réaliste mais toutefois nimbé de fantastique, ce monde est dur et âpre, laissant un goût de sang dans la bouche.

Une belle découverte que j'ai vraiment apprécié et dont je lirai la suite avec plaisir.

 

Lu dans le cadre de l'

16/26

Publié dans Fantasy

Commenter cet article