Le Tour du monde en 80 jours de Jules Verne

Publié le par Walpurgis

Roman d'aventure

Edition : Ed. d'Antan

Collection : Jeunesse

Date de parution : 1982

Nombre de pages : 285 pages

 

Phileas Fogg, gentleman anglais, part faire le tour du monde suite à un pari. Il peut compter sur son domestique, Passepartout, pour l'aider.

 

Ce roman de Jules Verne fait partie de mes favoris de l'auteur. Loin de la rigueur scientifique d'autres romans, celui-ci reste simple et passionnant grâce à une diversité des lieux et aussi grâce aux personnages de Phileas Fogg et de son domestique.

Même si le personnage du gentleman semble étrange, il a ce côté excentrique très anglais qui est un délice face au bon sens français de Passepartout.

Le périple, qui doit être bouclé en 80 jours, montre une avnture palpitante mais un peu sans âme puisque le gentleman ne s'intéresse point au monde qui l'entoure. La venue d'un personnage tiers modifiera légèrement la donne...

Parallèlement à cette aventure, on suit un policier, convaincu que Mister Fogg est un voleur. Et si c'était vrai ?

Au final, j'ai passé un agréable moment et pour une fois, Jules Verne ne m'a pas ennuyé !

 

Lu dans le cadre de l'

15/26

Publié dans Classique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Céline 10/08/2014 16:08

J'ai adoré !!!
Un autre que j'ai aimé de Jules Verne c'est "Voyage au centre de la Terre" même s'il est moins bien que "Le tour du monde en 80 jours"

Frankie 29/07/2014 09:33

C'est le Jules Verne que je préfère. Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs mais la première fois que je l'ai lu, j'avais aimé faire ce tour du monde en compagnie de Philéas et Passepartout, cette atmosphère d'aventures (et comme tu dis, le côté excentrique très British) et surtout le twist à la fin qui permet de gagner le pari m'avait fait bondir de joie :D Depuis je l'ai toujours relu avec grand plaisir.

Walpurgis 29/07/2014 23:06

C'est exactement ce que je ressens ! Pourtant, le livre reste superficiel sur le côté voyage puis Mister Fogg reste isolé et pourtant ça fonctionne et on est entraîné dans cette aventure.