L'Ecriture ou la vie de Jorge Semprun

Publié le par Walpurgis

Autobiographie/Histoire

 

Edition : Folio

Collection : Plus Classiques

Date de parution : 2012

Nombre de pages : 430 pages

 

Déporté à Buchenwald, Jorge Semprun est libéré par les troupes de Patton, le 11 avril 1945.
L'étudiant du lycée Henri-IV, le lauréat du concours général de philosophie, le jeune poète qui connaît déjà tous les intellectuels parisiens découvre à Buchenwald ce qui n'est pas donné à ceux qui n'ont pas connu les camps : vivre sa mort.

 

Avec ce livre, Jorge Semprun nous raconte son expérience des camps via sa détention à Buchenwald tout en y mêlant une réflexion sur son problème à raconter son expérience.

L'écriture est belle et pudique. Jorge Semprun nous conte ses souvenirs terribles du camp : la mort de ses amis, les humiliations, la faim, les réunions secrètes... mais il nous narre aussi ses souvenirs d'après son retour, cette difficulté de parler. D'ailleirs, ce livre ne sera terminé qu'en 1987, 1 an après la mort de Primo Levi qui va bouleverser Jorge Semprun.

Il est très difficile de parler de ce sujet et parfois on a aussi l'impression qu'on nous rabâche toujours la même chose. Toutefois, ici ce n'est pas le cas. Déjà Buchenwald est un camp qui regroupe énormément de prisonniers politiques, on sent les prisonniers secrètement actifs. Puis, le caractère de Jorge Semprun n'y est pas pour rien, il aime la vie, il veut vivre. Cela donne une dimension différente par rapport à d'autres récits similaires. De plus, son érudition, ses connaissances littéraires ou philosophiques nous éloignent parfois de l'horreur pour mieux y revenir comme cette présence quasi palpable de Goethe.

Finalement, ce livre est beaucoup plus qu'un récit des camps, c'est aussi la célébration de la victoire de la vie.

 

Livre lu dans le cadre de l'

8/26

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

philippe 15/04/2015 17:57

C'est un ouvrage sublime sur la possibilité de raconter, et sur la littérature.
lalettrie.unblog.fr

Walpurgis 15/04/2015 20:15

Oui exactement ! Un très beau récit littéraire !