Les Pornographes d'Akiyuki Nosaka

Publié le par Walpurgis

Littérature japonaise

 

Format poche

Traducteur : Jacques Lalloz

Edition : Picquier poche

Date de parution : 1996

ISBN : 287730261X

Nombre de pages : 266 pages

 

Subuyan est pornographe. Pour soulager les hommes, il tourne des films et se fait entremetteur. A ses côtés, Banteki est le réalisateur, la pornographie devient de l'art avec lui.

 

Si dernièrement on a souvent entendu parler de littérature érotique, c'était surtout pour le roman à succès 50 nuances de Grey. Mais avant lui existait déjà ce genre tombé un peu aux oubliettes, Les Pornographes montrent un aspect sans doute beaucoup moins glamour mais très réaliste.

Dans un Japon après-guerre, les pornographes utilisent le sexe afin de gagner correctement leur vie. Entre films, filles et parties fines, Subuyan et ses amis ne reculeront devant rien.

Le langage est cru, la prostitution, le viol ou encore l'inceste paraissent souvent à la surface. L'univers est particulier semblant presque irréel mais il est bien ancré de la réalité venant des bas-fonds de la société. On ressent l'hypocrisie de certaines situations, cette fausse pudeur mais nos pornographes, véritables observateurs de la société, ne se leurrent pas ! Ils savent ce que veulent les hommes et les femmes. Eux-mêmes, dans leurs vies personnelles, ressentent des envies, des désirs pas toujours louables.

La fin est abrupte, tombe comme un couperet, surprend le lecteur. Un roman à ne pas mettre entre toutes les mains mais si jamais vous avez lu Les algues d'Amérique du même auteur, vous ne serez pas surpris.

Commenter cet article