Désert de Le Clézio

Publié le par Walpurgis

Littérature française

Format poche

Edition : Folio

Date de parution : 1997

Nombre de pages : 439 pages

En 1909, Nour suit son père vers Smara. Les touaregs fuient les armées occidentales. Des générations plus tard, Lalla garde foi en son instinct touareg malgré les vicissitudes de la vie.

Le désert : son immensité, son vent sec, son soleil de plomb et son silence... Des descriptions majestueuses accompagnent ce roman qui se déroule en deux temps. C'est beau et extrêmement bien écrit mais un ennui latent vient nous prendre. Si l'histoire de Nour est intéressante rejoignant l'Histoire avec la présence lumineuse de Ma el Aïnine, la partie sur Lalla se fonde plus sur des sensations qu'un récit de vie palpitant.

Je me suis prise au jeu et j'ai beaucoup aimé cette atmosphère particulière mais j'ai ressenti de la lassitude. Lalla semble si loin de nous, plongé dans un passé qui l'habite, on s'attache lorsqu'elle est enfant mais cet attachement s'amenuise avec ses décisions d'adulte.

Quant à Nour et son environnement, on ressent le tragique de la situation. Trahison, abandon et guerre féroce détruiront l'espoir et certains passages sont chargés d'émotions.

Un livre agréable mais qui s'adresse plus facilement aux contemplatifs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article