La Porte des mondes de Robert Silverberg

Publié le par Walpurgis

Littérature SF (uchronie)

 

Format poche

Traducteur : Annie Saumont

Edition : Presses pocket

Collection : Science-Fiction

Date de parution : 1982

Nombre de pages : 188 pages

 

Dan Beaumont, jeune britannique, part pour les Hespérides. Il espère y faire fortune pour rétablir l'honneur de sa famille.

 

La Porte des mondes c'est l'histoire de Dan mais c'est aussi une uchronie où les Amériques (appelées Hespérides) n'ont jamais été conquises par les européens. Le monde que l'on découvre (en 1963) est dominé par les aztèques et les incas. Peu de technologie où les avions n'existent pas, les voitures n'en sont qu'à leurs balbutiements mais du flamboyant avec les tenues colorées et luxuriantes des maîtres du monde.

Découvrir cet univers a été un véritable enchantement même si on a du mal à réaliser être en 1963. Dan est un personnage impulsif d'où des décisions pas toujours judicieuses mais il est attachant. Il rencontre des personnages des Hespérides (et autres) dont le fameux Quéquex, sorcier du roi aztèque. Un personnage qui lui fait entrouvrir la porte des mondes à Dan...

L'écriture coule facilement et il y a des instants où une certaine poésie semble embaumer l'atmosphère. L'histoire en elle-même n'est pas la plus originale ou la plus palpitante mais elle est très agréable et ce premier contact me donne envie de lire plus de Silverberg.

Dommage que la couverture soit si moche et sans lien avec l'histoire car elle ne donne guère envie de se pencher sur le livre.

Publié dans SF

Commenter cet article